Le café, bon ou mauvais pour la santé?


Vous n'imaginez pas à quel point il est difficile de répondre à cette question !


Pourquoi?

Parce que le café est certes un produit simple et naturel (on utilise la graine du fruit du caféier) mais aussi très complexe : le café comporte plusieurs centaines de substances, et celles ci varient d'une variété à l'autre.

La torréfaction et le mode de préparation du café vont aussi influer sur la qualité finale du produit.


Après avoir écumé la littérature scientifique sur le sujet, voici ma synthèse des "pour" et des "contre"


Globalement la plupart des études note un impact positif de la consommation de café sur la santé cardiovasculaire et un effet favorable en cas de diabète de type 2, de dépression ou d'obésité. La consommation de café serait également protectrice du foie, réduirait les risques de cancer et de maladies neuro-dégénératives. Enfin il réduirait de 30% le risque de calculs biliaires.


Pourquoi ces bienfaits? Essentiellement parce que le café contient des polyphénols antioxydants qui ont aussi un potentiel anti-inflammatoire. Sur ce dernier point, les études restent cependant contradictoires : la grande majorité note un effet anti-inflammatoire net (voir cette méta-analyse parue dans the American journal of clinical nutrition https://academic.oup.com/ajcn/article/109/3/635/5369497...)

Mais, un petit nombre d'études dit le contraire (effet négatif sur les risques de polyarthrite rhumatoïde et plus généralement sur les articulations selon deux études).

Cette différence s'explique peut-être par des paramètres liés à l'âge, au sexe, à l'hérédité. Mais cela reste à confirmer !


Quoi qu'il en soit, le café n'a pas que des avantages. Il contient du cafestol susceptible de faire augmenter le taux de mauvais cholestérol (LDL), et de la caféine néfaste à la qualité du sommeil lorsque la consommation a lieu moins de 6 heures avant le coucher.

Le café (comme le thé) peut aussi favoriser la fuite de calcium, et donc la fragilité osseuse (ostéoporose)

La consommation excessive de café pendant la grossesse favorise par ailleurs la mise au monde de bébé de petit poids.

La caféine, en stimulant la sécrétion d’acide par l’estomac, semble aussi pouvoir générer une douleur ressemblant à une crampe en haut de l’abdomen. Elle accélère le contractions intestinales et prolonge le temps passé par le bol alimentaire dans l’estomac avant qu’il ne rejoigne l’intestin, favorisant la sensation de ballonnements. Enfin, elle diminue la réabsorption d’eau au niveau du gros intestin ce qui concoure à la production de selles molles.

C'est pourquoi, les personnes qui ont un intestin irritable de type D (diarrhées fréquentes) sont souvent invitées à limiter leur consommation de café.

Idem pour les personnes qui souffrent de reflux gastro-oesophagien.


Au final?

Tout dépend de votre profil.

Si vous n'avez pas de troubles intestinaux et pas de soucis articulaires majeurs, on peut considérer que la consommation de café est plutôt favorable à dose raisonnable (5 cafés par jour max). La plupart des effets défavorables sont rencontrés au-delà de 6 tasses par jour. Voilà, vous savez tout.




42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout