Le NutriScore, on garde ou on jette ?


Peut-on se fier au Nutriscore? Ou est-il non seulement contre-productif mais aussi l'ennemi de l'art de vivre à la française?

Le débat est électrique et souvent incompréhensible pour le consommateur.


▶️ D'un côté, les producteurs de produits du terroir, comme le Roquefort, s'offusquent d'une notation D ou E qui les pénalisent alors que leurs produits font l'honneur de la gastronomie française et le plaisir des amateurs.

Dans le même camp, mais pour des raisons légèrement différentes, les pourvoyeurs de l'alimentation ultra-transformée


accusent -à juste titre- le NutriScore de donner un A à certains produits industriels contenant des additifs et des ingrédients issus de la chimie.


▶️ De l'autre, les créateurs du NutriScore qui vantent ses effets positifs sur l'éducation alimentaire des consommateurs et veulent le voir généraliser au niveau européen


Alors, qui a raison? Tout dépend ce qu'on prend en considération.


✅ Le NutriScore note la valeur nutritionnelle des aliments, autrement dit il pénalise le mauvais gras, le sel et le sucre, dont les excès favorisent les maladies chroniques, ce n'est plus à démontrer. A l'inverse, il favorise les fibres, atouts incontestables pour notre santé

Le NutriScore permet donc de comparer la valeur nutritionnelle d'une même catégorie de produits, ni plus, ni moins.


❌ Il est donc utile, mais insuffisant, parce qu'en effet, il ne tient pas compte d'autres paramètres, et notamment le degré de transformation des ingrédients, dont on sait aujourd'hui de façon certaine, notamment grâce aux travaux de Anthony Fardet, qu'il est un élément clé pour notre santé.

Consommer trop d'aliments ultra-transformés fait le lit des maladies chroniques, favorise le surpoids et la dépression, c'est prouvé ! La priorité est donc de s'assurer qu'on ne mange pas un produit ultra-transformé avant même de regarder sa composition nutritionnelle. .

Problème aussi avec le NutriScore : il ne prend pas suffisamment en compte l'impact de certains ingrédients sur la santé de notre microbiote (le fromage au lait cru et ses probiotiques naturels serait alors en partie réhabilité)


▶️ Alors?

Alors, je vous conseille d'abord de regarder la liste des ingrédients avant de faire confiance au NutriScore. Si vous voyez des mots que vous ne comprenez pas, des ingrédients que vous n'avez pas dans votre placard, méfiance ! Une fois cela vérifié, alors, oui, vous pouvez vous fier ensuite au NutriScore.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout