top of page

L'alimentation au service de l'endométriose


Attention auxgourous qui profitent de la détresse des femmes atteintes d’endométriose.

La cellule investigation de Radio France a mis en évidence les dérives de certaines thérapeutes peu scrupuleux pour qui cette maladie est d'abord un filon commercial : l'endométriose touche 10% des femmes en âge de procréer.


▶️ Je vous invite à faire confiance à des structures qui listent des professionnels dûment formés, comme Resendo, rattaché à l'hôpital Saint Joseph à Paris.


▶️ Pour intégrer ce réseau il faut avoir suivi une formation spécifique et participé au Congrès annuel de l’association, 2 jours d’échanges et de workshops sur l’endométriose réunissant gynécologues, médecin de la douleur, chirurgiens, radiologues, médecins de la douleurs, sage-femmes ostéopathes, sophrologues, diététiciens...


▶️ Vous noterez que ce réseau intègre des thérapeutes dits « de médecines douce ».

Parce que l’idée n’est pas d’opposer médecine conventionnelle et médecine douce. Surtout dans cette pathologie.

Pratiquer le yoga, la sophrologie, être suivi par un ostéopathe, peut vraiment être efficace. Si le professionnel est bien formé et ne cherche pas seulement à délester votre porte-monnaie.


👇 Je suis membre de ce réseau et j'accompagne chaque jour à mon cabinet des femmes souffrant d’endométriose, à qui je propose, le plus souvent , d’essayer une alimentation anti-inflammatoire.


▶️ Parce qu’adopter cette alimentation est absolument sans risque.

▶️ Parce que les études scientifiques sont favorables à l’adoption de cette alimentation non seulement lorsqu’on souffre d’endométriose mais en prévention santé globale.

▶️ Parce que je suis dûment formée aux subtilités de cette maladie, ses conséquences digestives ou articulaires éventuelles.


Si vous souffrez d’endométriose ou connaissez des personnes qui en souffrent, pensez à resendo et/ou choisissez des professionnels vraiment formés et compétents.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page