Si tu manges mal, tu travailles mal?


C’est ce que dit en substance une récente étude publiée dans le Journal of Applied psychology


➡️ Une équipe de chercheurs a étudié le régime alimentaire de 97 salariés pendant 2 semaines et remarqué une corrélation entre un dîner déséquilibré et un état physique et émotionnel dégradé le lendemain matin, conduisant à une perte d’efficacité au travail.


Une sorte de « gueule de bois » alimentaire qui bride la créativité et la performance.


Migraines, maux d’estomac, fatigue, anxiété, agressivité sont quelques-uns des maux associés à une mauvaise alimentation.


Ok pour le constat, maintenant on fait quoi?


✅ On tend vers "l'assiette idéale", variée, colorée, "vraie", c'est-à-dire dense en nutriments, riche en plaisir et pauvre en aliments industriels.

Plus précisément, cette assiette idéale est composée pour moitié (en volume) de fruits et/ou légumes, d'un quart de protéines (viande, poisson, oeufs, mais aussi légumineuses, soja...) et un quart de féculents (idéalement riches en fibres, type lentilles, quinoa, céréales complètes).


➡️

L'assiette idéale, comme son nom l'indique est un idéal, donc pas de panique si elle n'est pas respectée à la lettre à chaque fois ! L'équilibre alimentaire ne se joue pas sur un repas, ni même une journée !

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout